nouveautés
Mattias Köping
MACADAM

Macadam

Macadam, subst. masc. : revêtement de sol, fait de pierres concassées, de sable et de goudron.

 Macadam, c’est la rencontre de deux visions du monde, noires et brutes, celles du dessinateur Marsault et de l’écrivain Mattias Köping. L’artiste et le romancier se sont alliés pour le meilleur du pire.

Macadam, c’est dur, ça écorche. Les mots de Köping rehaussés de la griffe de Marsault sont autant de pierres lancées à la face du monde, de sable dans les yeux et de goudron dans les âmes.

Pris entre les histoires de l’un et les illustrations de l’autre, le lecteur est invité à tracer sa route précaire sur ce revêtement rugueux, quitte à tomber et à y laisser la peau de ses mains et de ses genoux.

Macadam, c’est la promesse d’une série de baffes entrecoupées d’éclats de rire et de désespoir.

Macadam, c’est l’amour fou et la vengeance, la beauté et la laideur, la violence et la grâce, les hommes et les bêtes, la caresse et le coup de poing, l’innocence et la perversité. C’est un concentré de folie ordinaire et d’instants sublimes, de nos petites grandeurs et de nos grandes lâchetés.

Macadam, c’est bien sûr un regard en noir et blanc, comme les œuvres de Marsault en pleine page, comme les caractères d’imprimerie des textes de Köping. Comme la mort et la vie.

 

Mattias Köping a 49 ans et vit quelque part dans la campagne normande.

Marsault a 34 ans et vit dans un ailleurs en banlieue parisienne.

19.90€

nouveautés
Mattias Köping
LE MANUFACTURIER

le Manufacturier

« Un chef-d’œuvre dont on parlera encore dans 50 ans », Gérard Collard.

19 novembre 1991. La Yougoslavie s’enfonce dans la spirale de la guerre. Des paramilitaires serbes massacrent une famille dans le village d’Erdut, en Croatie. Seul un petit garçon en réchappe. Vingt-cinq ans après, l’avocate Irena Ilić se lance dans la traque de ces monstres sanguinaires.

 1er avril 2017. Un double crime abominable a été perpétré contre une femme et son bébé, dont les corps sont retrouvés au Havre. Vladimir Radiche, un capitaine de police sans aucun scrupule, est chargé de l’affaire. Les victimes ont été torturées et assassinées par le Manufacturier, un tueur insane qui vend les films de ses exactions sur son site Internet.

Lorsque les trajectoires de la tenace Irena Ilić et du détestable Vladimir Radiche se croisent, l’insoutenable vérité se fait jour peu à peu. Pris dans un maelström de violence, les deux protagonistes évoluent dans ce que l’humanité produit de plus affreux. Trafics en tout genre, crimes contre l’humanité, assassinats sériels, darknet, sectarismes religieux et haines politiques, les fils peu à peu se rejoignent inexorablement pour tresser la corde qui étrangle le lecteur et le suffoque.  

 Dès sa sortie en 2018, le roman de Mattias Köping a été acclamé par les lecteurs et les médias du polar. Après son premier roman Les Démoniaques, Mattias Köping est salué comme l’un des maîtres d’une authentique noirceur. Le Manufacturier a été distingué par de nombreuses sélections et a reçu en 2019 le prix Découverte Iris Noir de Bruxelles, ainsi que le prix Polar des Blogueurs.

 Avertissement. Ce roman est d’une très grande violence. Il est strictement réservé à un public averti. Âmes sensibles, passez votre chemin. 

11€

nouveautés
Laurent Obertone
LA FRANCE INTERDITE

La France
Interdite

ENQUÊTE SUR UN SUJET TABOU : LA DISPARITION D’UNE NATION 

« L’immigration est une chance pour la France. » 

Voilà ce que l’on nous répète en boucle, depuis des décennies. Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron ont tous prononcé cette phrase. Et si on vérifiait ? 

Laurent Obertone l’a fait. Pulvérisant le plus grand des tabous français, il révèle les chiffres de l’immigration, tous les chiffres, en détaille les causes, l’ampleur, l’évolution, et les conséquences. Sans concession, il répond à la question que nous nous posons tous : l’immigration a-t-elle vraiment rendu notre pays plus prospère, plus compétent, plus heureux, plus civique et plus sûr ? 

Les Français ont le droit de savoir. 

Au-delà des clivages politiques, ils ont le droit de savoir si cette France que l’on prétend meilleure et inéluctable a un avenir, et s’ils en feront partie. Ils ont le droit d’exiger un bilan transparent de ce « vivre ensemble », plutôt qu’en subir la perpétuelle apologie, plutôt que se voir ignorés, méprisés, criminalisés dans leurs inquiétudes. 

Ce bilan, le voici enfin. 

Après les best-sellers aux plus de 300 000 lecteurs La France Orange Mécanique et La France Big Brother, Laurent Obertone met un point final à sa trilogie d’investigations, et apporte avec La France Interdite son enquête majeure, la plus complète et la plus attendue jamais menée sur le sujet brûlant de l’immigration.

11€

nouveautés
Laurent Obertone
LA FRANCE ORANGE MECANIQUE

La France
Orange Mécanique

ENQUÊTE SUR UN SUJET TABOU : L’ENSAUVAGEMENT D’UNE NATION

Chaque jour en France :

2860 violences physiques
dont 360 avec arme

660 violences sexuelles
dont 300 viols et tentatives

Dans la Manche, un clandestin est jugé pour viol et agression sexuelle sur deux jeunes filles. Un « prédateur » pour la police, des « difficultés d’interprétation » selon son avocate. La cour estime que le prévenu n’a pas eu « conscience d’imposer un rapport sexuel ». Il ne mettra pas les pieds en prison. Pourquoi notre société protège-t-elle les criminels ? Dans notre pays, on agresse des pompiers à coups de marteau. On lynche des flics devant leurs enfants. On viole des enfants de quatre ans au parloir des prisons. On joue du poignard dans les écoles et les hôpitaux. On assassine des Chinois parce qu’ils sont chinois, et ça ne coûte pas plus de deux ans ferme. On trouve normal que ce soit aux victimes de « prendre leurs précautions ». On trouve normal de criminaliser l’inquiétude des honnêtes gens. On trouve normal que trois millions de femmes se disent harcelées dans la rue, qu’à peine 1 % des violeurs soient un jour condamnés, que le terrorisme soit devenu la « préoccupation principale » des Français, et qu’il soit interdit d’évoquer l’impressionnante part de criminalité liée à l’immigration. Et pendant ce temps-là, les féministes évoquent des trottoirs « pas assez larges », les antiracistes traquent les « amalgames » et dénoncent le « racisme systémique », nos responsables votent des « plans banlieue », disent l’urgence de développer les « peines alternatives », et lâchent des ballons contre le terrorisme.

Alors, pourquoi ce livre ?

Parce que ne pas punir les coupables, c’est condamner les innocents.

Parce qu’il est temps de regarder notre société en face.

Parce que nul n’est censé ignorer la réalité.

Livre au retentissement international, La France Orange Mécanique est le premier best-seller de Laurent Obertone, né en 1984, essayiste et romancier à succès, diplômé d’histoire, d’anthropologie et de journalisme.

11€

Qui sommes-nous ?

Magnus est une maison d’édition libre et indépendante.

Sa troisième vertu sera de promouvoir la valeur ajoutée de ses auteurs – et tant pis si celle-ci n’est pas bassement convergente et servile.

Notre ambition est sans limite, et nous travaillerons dur pour contribuer à l’éveil des âmes, à l’éclosion des talents comme des esprits. Nos livres sont disponibles dans toutes les bonnes librairies, ou en avant-première et en continu sur notre plateforme de vente directe.

Votre première mission, lecteur, est de vous inscrire à notre newsletter et à cette plateforme, afin de soutenir plus directement Magnus et nos auteurs.

Votre seconde mission sera de nous faire connaître, de parler de nos livres autour de vous, de briser par le bouche à oreille le carcan du politiquement correct.

Bienvenue chez Magnus, et bienvenue dans la secte des yeux ouverts.

Laura Magné et Laurent Obertone, fondateurs.